Ekklesia . . .
Le retour aux sources:
La vie d’église-maison biblique

SOUS LA DIRECTION DE
Steve Atkerson

COLLABORATEURS
Brian Anderson
Steve & Sandra Atkerson
Stephen David
Mike Indest
Beresford Job
Jonathan Lindvall
Tim Melvin
Dan Walker

Un remerciement spécial à
Christian Hidalgo de Navigation Advertising
pour la page couverture.
www.navertise.com
No de tél. : 615-898-1496

NTRF
Atlanta, Géorgie
www.NTRF.org
PUBLIÉ PAR
NTRF
2752 Evans Dale Circle
Atlanta, GA 30340 USA
www.ntrf.org

March, 2005

CITATIONS BIBLIQUES
Sauf exception, toutes les citations bibliques de ce livre sont tirées de la Sainte Bible, version d’Ostervald révisée, édition 1996. Tous droits réservés ©1996 Mission Baptiste Maranatha

ISBN XXXXXXXXXX

REPRODUCTION AUTORISÉE
Vous pouvez reproduire librement ce livre ou tout autre matériel de NTRF.

 

TABLE DES MATIÈRES

PARTIE I LES RÉUNIONS D’ÉGLISE
1 La tradition apostolique — dépassée? 15
2 Le Repas du Seigneur — festin ou famine? 31
3 Des réunions interactives 49
4 Consensus d’assemblée 73
5 La doctrine de l’église-maison 83
6 Dix raisons de faire l’église-maison 95
7 Les enfants à l’église 115
8 Une église pleinement biblique 121

PARTIE II LES MINISTÈRES DE L’ÉGLISE
9 Les ministères de la prédication et de l’enseignement 129
10 Le ministère des anciens 141
11 Les ministres à temps plein 151
12 Le ministère d’évangélisation 163
13 Le ministère de la famille —
La clé pour des églises en santé 169
14 Servir par les dons 183

PARTIE III QUESTIONS TOUCHANT L’ÉGLISE
15 L’église de localité 191
16 Mettre la vérité en pratique —
La discipline ecclésiastique 207
17 Les familles de l’église 215
18 L’ordre divin 221
19 Une situation difficile — Devenir trop nombreux 235
20 Les traditions de l’église 247

Conclusion 255
À propos des auteurs 258
À propos de NTRF 261
Cadeaux gratuits 265
Annexe : Des trucs utiles pour l’hôte du Saint Repas 269

 

INTRODUCTION

Au 21e siècle, une bouteille de vin est l’équivalent pratique de l’outre à vin du premier siècle. Jésus a dit « Personne ne met le vin nouveau dans de vieux vaisseaux; autrement le vin nouveau rompt les vaisseaux, et le vin se répand, et les vaisseaux se perdent; mais le vin nouveau doit être mis dans des vaisseaux neufs. » (Mc 2:22) Du vin nouveau dégage du gaz lorsqu’il fermente. Une nouvelle outre peut s’agrandir pour contenir ces gaz, mais une vieille ne le peut pas. Une outre à vin percée est non seulement perdue, mais son contenu l’est aussi, répandu sur le sol

En comparant le vin nouveau à la vie nouvelle en Christ, l’outre peut représenter l’extérieur, la forme organisée de notre foi, ce que nous faisons en tant que peuple de Dieu lorsque nous nous réunissons (ecclésiologie). Une étude des pratiques de l’église est donc semblable à une étude de bouteilles (ou d’outres). Ce que Jésus a soulevé dans son illustration de l’outre, c’est que certains comportements sont simplement inappropriés. De la même manière, certaines façons de faire l’église peuvent être inappropriées — voire nuisibles — au vin nouveau de nos vies en Christ.

Les connaisseurs de vin préfèrent savourer leur vin dans des verres à vin spéciaux. On porte le verre à vin sous la lumière, on l’examine, on le fait tourner, on le sent et enfin on le goûte. Pourquoi ces connaisseurs de vin ne mettent-ils pas leur vin dans des coupes de plastique bon marché qu’on trouve dans les chambres de motel? Le vin ne changerait en rien, et pourtant ils en tireraient moins de plaisir. Le contenant fait la différence. De façon similaire, si nous étions des fantômes qui flottent dans la vie sans être atteints par notre environnement, où et comment nous nous réunissons en tant que peuple de Dieu ne serait pas d’une grande importance. Puisque nous ne sommes pas des fantômes, de telles choses influencent nos vies ensemble en tant que corps, en Christ, et notre marche individuelle avec Christ.

Par conséquent, à la fois le vin et l’outre, le précepte et le modèle, sont importants. Sans aucun doute l’outre existe pour le vin, mais sans l’outre le vin se répand sur le sol et est perdu. C’est une fausse dichotomie que de considérer l’un sans l’autre. L’un ne va pas sans l’autre.

On retrouve facilement des bouteilles vides dans les poubelles — même celles en parfait état. Mais ce n’est pas un mystère de savoir pourquoi elles ont été jetées. Lorsqu’il n’y a plus de liquide, la bouteille devient sans importance. Manifestement, les bouteilles n’existent que pour ce qu’elles contiennent. Pourtant, chaque bouteille dont on se débarrasse a déjà servi à un but très important : transporter son contenu en toute sécurité à son utilisateur.

Ce livre est au sujet des outres. Bien sûr, ce qui est vraiment important, c’est le vin lui-même, et non l’outre. Nous écrivons à ceux qui ont déjà le vin nouveau. Ceux qui n’ont pas le vin nouveau de la vie en Jésus peuvent aussi bien chercher dans les poubelles pour trouver des bouteilles de vin vides. Cependant, si une église a véritablement la vie nouvelle en Christ, alors une étude attentive des outres est cruciale afin de s’assurer qu’on profite pleinement du vin.

Supposons qu’un fabricant de boisson gazeuse essaie de livrer son breuvage à son client en le mettant dans un verre de plastique sans couvert. Le cola ne se rendrait jamais à son client. Supposons que vous essayiez de boire votre café du matin dans un sac de papier. Le sac coulerait. Vous perdriez votre café et votre sac serait abimé (ainsi que vos vêtements!). Une étude attentive des contenants est nécessaire afin de choisir le récipient approprié à chaque besoin. Sans le contenant approprié, le client n’aurait plus rien à consommer.

Nous sommes convaincus que le meilleur contenant pour le vin de la Nouvelle Alliance se trouve dans les pratiques de l’église du premier siècle. Qui de mieux que les premiers apôtres pour établir et organiser les églises? Les traditions que nous défendons sont celles des apôtres, telles qu’on les trouve exclusivement dans le Nouveau Testament. L’église d’aujourd’hui n’a pas seulement ajouté à ses traditions, mais elle fait souvent totalement l’opposé. À notre avis, cela ressemble à boire du vin dans une coupe de plastique d’une chambre de motel.

Dans The Innovator’s Dilemma, le spécialiste et expert en affaires de Harvard Chris Gonsalves affirme que les nouveaux produits à succès offrent des particularités que les clients apprécient, généralement parce qu’ils sont moins chers, plus simples, plus petits ou plus faciles à utiliser. Les églises-maisons sont moins chères, plus simples, plus petites et révolutionnaires. Elles sont, comme dit Gonsalves, « dérangeantes » par rapport au statu quo. Les églises-maison peuvent être un point stratégique pour ébranler les portes de l’Enfer. Les églises-maison peuvent vraiment déranger et réveiller ceux qui dorment dans l’Église. Dans Sa providence, Dieu nous a montré certains aspects de la forme de l’église que nous croyons avoir été négligés par l’église en général. Nous sommes convaincus qu’un retour aux pratiques des premiers apôtres pourrait apporter une grande bénédiction à l’Épouse de Christ. Ceux parmi nous qui ont participé à l’écriture de ce livre profitent de ces bénédictions depuis plusieurs années et désirent fortement partager leur festin avec tous ceux qui appartiennent à Jésus.

Mais ce qui compte le plus, c’est que les églises-maison sont bibliques. Nous défendons l’orthodoxie chrétienne et historique (le vin), mais sous la forme d’église (l’outre) que les apôtres nous ont léguée dans le Nouveau Testament. Les traditions des apôtres sont valables pour beaucoup d’autres choses que simplement les réunions dans les maisons. Les églises-maison sont seulement l’une des facettes d’un diamant aux multiples facettes. Notre but est d’honorer Christ et d’être rigoureusement biblique dans chaque aspect de la vie d’église. Dans les pages qui suivent, nous défendons avec ferveur à l’aide des Écritures des points comme les églises au nombre restreint, le Repas du Seigneur comme un repas complet, les responsables de l’église considérés comme des serviteurs (plutôt que des seigneurs), le gouvernement par consensus, le droit et la responsabilité des frères de prendre les décisions collectivement, aucune distinction entre clercs et laïcs, et des réunions interactives (participatives). Comme on peut le voir, notre plaidoyer pour une église maison avec une dynamique relationnelle semblable à une famille ne signifie pas que nous n’accordions aucune importance à l’ordre et l’organisation.

Nous présentons respectueusement ce livre à l’attention de l’église de Jésus-Christ. Il est le résultat de plusieurs années d’études ainsi que de l’expérience quotidienne. L’étude rigoureuse de ce sujet n’est pas une fin en soi, mais sert à nous affermir en tant que membres du corps de Christ, afin de devenir tout ce qu’Il veut que nous soyons. Que le Seigneur puisse accorder à Son peuple une connaissance plus approfondie de Lui-même et de son Épouse, ainsi qu’une plus grande efficacité dans Son service.

Stephen E. Atkerson
Mars 2008
Atlanta, États-Unis